Caractérisation des constituants inorganiques des préparations colorées des peintures de chevalet des XVIIe et XVIIIe siècles

Début du programme : 2006
CICRP : Christine Benoit

Des couches colorées, le plus souvent de couleur rouge ou brune, ont été utilisées aux XVIIe et XVIIIe siècles pour préparer les toiles des peintures de chevalet occidentales. Ces couches de préparation sont constituées d’oxydes de fer, d’ocres ou de terres, utilisés dans un liant huileux, seuls ou en association avec d’autres matériaux comme des charges.

Stratigraphie

Stratigraphie d’un tableau et de ses couches picturales.
La chartreuse de Marseille, œuvre anonyme du XVIIIe siècle,
collection de la Grande Chartreuse, musée de la Correrie.

L’étude de la composition chimique de ces préparation a plusieurs implications dans le domaine de la conservation et de la restauration. En effet, certaines préparations colorées présentent une réactivité aux traitements aqueux, liée à la présence d’argiles gonflantes dans le pigment employé.

Les ocres sont des matériaux d’utilisation essentiellement locale ; pouvoir déterminer leur origine géographique apporte des informations sur le lieu où un tableau a été réalisé. L’étude des mises en œuvres et de leurs variations peut contribuer à établir des pratiques d’écoles et servir de repère chronologique dans la production d’un artiste.

Plusieurs directions de travail ont été explorées : le développement de protocoles de caractérisation des constituants des ocres, en particulier des argiles et des argiles gonflantes ; la collecte et l’analyse d’ocres et de terres naturelles de provenance connue pouvant servir de référentiel fiable pour l’étude d’échantillons anciens de provenance inconnue ; l’analyse de prélèvements de peintures anciennes présentant des préparations colorées.

Préparation colorée

Les préparation colorées provençales. Michel Serre, L’apothéose de saint Roch, église de Mazargues

La collecte et l’analyse d’échantillons se poursuivent en fonction des tableaux restaurés au CICRP pour obtenir des résultats statistiquement exploitables.


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *