Début du programme : 2005
CICRP : Nicolas Bouillon

Plusieurs accidents, survenus en France et à l’étranger, ont révélé une sensibilité particulière à la chaleur de certains matériaux de la couche picturale qui conduit à des dégradations considérables des collections de toiles peintes situées dans les espaces voisins d’un foyer d’incendie. Plusieurs exemples de tableaux ayant subi une dégradation de ce type mettent en évidence des altérations différentiées en surface en fonction de la couleur et de la composition de la couche picturale mais également en profondeur sur des coupes stratigraphiques de prélèvement. Le processus de dégradation thermique de la matière picturale des oeuvres peintes est complexe et encore mal connu.

Ce programme de recherche comprend une bibliographie identifiant les matériaux constitutifs des peintures les plus sensibles à la chaleur, une étude comparative de la dégradation thermique des résines naturelles et synthétiques les plus utilisées en peinture ancienne et en restauration et enfin une collecte d’informations provenant des restaurateurs, des conservateurs, des responsables de collections ayant été confrontés à cette problématique.

Publications :

  • Kleitz, Marie-Odile, Serra Bruno., Vallet Jean-Marc et Al., « Questions sur la sensibilité thermique des peintures de chevalet en présence d’un incendie », In : Prévention 2000. Congrès international. Comité International du Bouclier Bleu, Draguignan-Figanières, 7-10 novembre 2000.
  • Colombini, Alain, Kleitz, Marie-Odile, Serra, Bruno, Vallet, Jean-Marc, « Thermal behaviour of a painting near a hearth of fire », in International congress: Catastrophes and Catastrophy Management in Museums, Sarajevo, 2001.
  • Bouillon Nicolas, Saheb Mandana, « La dégradation thermique des peintures de chevalet – Etude des vernis et Glacis », rapport de stage Ingénieur, 64 p., 2005.