La pierre de Caromb

Durée : 2007-2011
CICRP : Philippe Bromblet
Partenariat(s) : Service Régional de l’Archéologie, Direction Régional des Affaires Culturelles, Provence Alpes Côte d’Azur, Service archéologique du Vaucluse, Laboratoire d’archéologie médiévale méditerranéenne, Laboratoire de Recherches des Monuments Historiques

Ce projet a pour objectif l’étude de l’exploitation de la pierre de Caromb mise en oeuvre dans la construction depuis l’antiquité jusqu’au 19ème siècle. Il s’agit de montrer notamment comment et pourquoi cette pierre a pu diffuser sur un large territoire (Carpentras, Avignon, Aix) et se substituer à d’autres matériaux pierreux (pierre d’Orgon), puis a lui-même cédé la place à d’autres pierres régionales à partir du 19ème siècle (pierre de Crillon). Menée en collaboration avec des historiens, des archéologues et des géologues, cette recherche vise à confronter des prélèvements d’échantillons avec les provenances indiquées dans les textes décrivant une quinzaine d’édifices, et d’étudier les principales propriétés et l’altérabilité de la pierre de Caromb.

Publication :

Philippe Bernardi, Philippe Bromblet, Rémy Barret, Jean-Marc Vallet, Jean-Marc Mignon et Lise Leroux, « La production de pierres à Caromb (Vaucluse) : premiers résultats d’une enquête sur une industrie rurale au Moyen Âge » (2008), Actes du Colloque international Pierres du patrimoine européen, Economie de la pierre de l’Antiquité à la fin des temps modernes, 18-21 octobre 2005, Château-Thierry