Title Image

Le CICRP en action : Exposition « Psychodémie » au Centre de conservation et de ressources du Mucem, 10 décembre 2021 – 25 mars 2022

Le Mucem a invité l’artiste Antoine d’Agata à livrer son interprétation de la collecte « Vivre au temps du confinement », lancée par le musée au printemps 2020. Le CICRP a été sollicité en tant qu’acteur de la conservation-restauration pour les collections de musées.

L’exposition « Psychodémie » confronte 13 000 photographies de l’artiste – réalisées au gré de ses errances pendant le confinement afin d’alimenter sa réflexion sur la crise sanitaire – aux témoignages collectés par le Mucem. De fil en aiguille, les problématiques de conservation des objets collectés se sont imposées comme une métaphore du monde médical et des événements liés à la pandémie : après être entré au musée, l’objet est mis en confinement pour éviter une éventuelle propagation d’infestation ou de contamination ; il peut recevoir des « soins » pour assurer sa longévité et le rendre présentable ; lors de son exposition, il est protégé par différents dispositifs de mise à distance.

Durant ce processus, les musées sont susceptibles de solliciter le CICRP pour les conseiller et les assister dans leurs missions de conservation et restauration des collections. Le Mucem, qui fait régulièrement appel au CICRP, a permis un rapprochement entre Antoine d’Agata et le centre. L’artiste s’est ainsi interrogé sur les différents traitements de conservation-restauration opérés sur les collections de musées dans les ateliers du CICRP et les équipements utilisés : traitements contre la contamination de moisissures, radiographies pour découvrir la structure et l’état internes d’une œuvre, outils en permettant l’analyse scientifique. Des photographies de moisissures, des radiographies d’un épouvantail (voir l’encadré ci-dessous) et une trousse à outils prêtés par le CICRP permettent d’illustrer ce propos au sein de l’exposition.

L’exposition « Psychodémie » a lieu au Centre de conservation et de ressources du Mucem (Belle de Mai – 1, rue Clovis Hugues 13003 Marseille), du vendredi 10 décembre 2021 au vendredi 25 mars 2022.

En savoir plus sur le site du Mucem

Epouvantail emballé

Zoom sur l’épouvantail

Radiographie de l’épouvantail. Création d’Antoine d’Agata en collaboration avec Emilie Hubert, CICRP

Parmi les nombreux objets collectés, le Mucem a acquis un épouvantail, fabriqué lors d’un concours organisé par deux lycéennes dans le hameau des Brosses (Maine-et-Loire) pendant le premier confinement.

Loin du rôle qui leur est habituellement attribué, ces épouvantails devaient recréer du lien entre les habitants du hameau, alors que chacun était isolé chez soi.

L’épouvantail d’1,20 mètre de haut, aujourd’hui conservé par le Mucem, est composé de matériaux divers (CD-ROM, bois, tissu, métal…). Il a été choisi par Antoine d’Agata comme un symbole de la porosité entre traitement médical et traitements de conservation-restauration. Incarnant l’être humain alors que les rues du village étaient désertes, il est passé au stade de patient faisant l’objet d’attentions particulières lors de son entrée au Mucem : il a par exemple été congelé pour endiguer une infestation d’insectes et une contamination de microorganismes, eux-mêmes analysés et identifiés.

Pour l’artiste, il était donc intéressant de poursuivre l’auscultation en le faisant radiographier au CICRP. L’épouvantail prend un autre visage : ses parties métalliques, telles des prothèses, deviennent lumineuses, tandis que ses composantes principales, comparables à une ossature, apparaissent en transparence.

Examen de l'épouvantail
Examen de l’épouvantail au CICRP avec Fanny Bauchau et Fabien Fohrer © Clara Delettre
Observation au microscope par Fabien Fohrer des microorganismes développés dans des boîtes de pétri du CICRP. Création d’Antoine d’Agata en collaboration avec Laurie Giraud

Photographie d’en-tête : l’épouvantail recouvert d’un drap de protection (détail). Création d’Antoine d’Agata en collaboration avec Emilie Hubert, CICRP.

06/12/2021

error: Le contenu de cette page est protégée