La bannière de Saint Blaise

Posted on

Enjeux et difficultés de la restauration et de la présentation d’une œuvre biface

Le musée du Petit Palais travaille depuis de nombreuses années en étroite collaboration avec le CICRP et propose au public la découverte des études scientifiques et des restaurations dont les œuvres y font l’objet sous la forme d’expositions-dossiers : les Dossiers du Petit Palais. Ces dossiers répondent tant à la curiosité du public et à son envie d’informations précises et actualisées sur les œuvres qu’à la demande faite par la Direction des patrimoines aux Musées de France de se recentrer sur les collections permanentes.

Le deuxième opus de la série, « Piété populaire en Italie au XVe siècle. La bannière de saint Blaise de Niccolò da Foligno », est consacré à une importante bannière peinte par Niccolò da Foligno. Cette œuvre qui vient enrichir de manière significative les collections du musée du Petit Palais fait partie de la collection Campana déposée par le musée du Louvre en 1976. Vraisemblablement commandée par la confrérie de Santa Maria del Vescovado d’Assise au peintre ombrien le plus accompli du XVe siècle, cette bannière de procession double-face de très grandes dimensions est le seul exemple de ce type d’objet de dévotion dans les collections françaises. Elle attendait d’être restaurée pour être présentée au public.

 

Les intervenants
• Dominique Vingtain, directrice du musée du Petit Palais : Brève histoire d’une très longue restauration
• Monique Pomey, restauratrice (sous réserve) : La restauration de la bannière au CICRP
• Sarah Boularand, chimiste du CICRP : Les résultats des dernières analyses chimiques
• Marie Mayot, adjoint à la directrice du musée du Petit Palais : La présentation d’une œuvre biface et la restitution au public