Les Albâtres

Les albâtres

par

par Philippe Bromblet, ingénieur de recherche au CICRP ;

Pierre-Yves Le Pogam, conservateur en chef au Département des Sculptures du Musée du Louvre

 

L’albâtre gypseux est un matériau naturel blanc et tendre qui a été largement utilisé pour la sculpture et l’architecture. Depuis quelques années, le CICRP participe à des travaux de recherche associant le Musée du Louvre (département des sculptures, coordinateur actuel), le LRMH, l’Université de Versailles-Saint-Quentin, l’Université Pierre et Marie Curie, le BRGM pour déterminer la provenance des albâtres utilisés pour la sculpture au Moyen-Age et à la Renaissance en France.

A l’instar des marbres blancs pour lesquels on utilise les isotopes du carbone et de l’oxygène comme marqueurs, la méthodologie qui a été développée pour les albâtres est basée sur l’analyse des isotopes de soufre, de l’oxygène et du strontium. Des échantillons ont été prélevés dans les principales carrières d’albâtre connues en Europe (Angleterre, France, Espagne, Italie…). Les analyses ont montré que les albâtres ont des signatures isotopiques bien différentes selon la carrière échantillonnée. De nombreuses œuvres sculptées (statuaire du musée du Louvre, du musée du Petit Palais d’Avignon, autels, retables et éléments d’architecture de monuments de Franche-Comté, Savoie, Catalogne etc.) ont ensuite été échantillonnées et analysées pour en déduire, par comparaison, la carrière de provenance du matériau utilisé. La méthode s’est avérée très pertinente pour déterminer la provenance de l’albâtre de chaque œuvre. Elle a aussi permis d’identifier, à travers l’étude de cette sélection de sculptures, les principales sources d’approvisionnement, dont certaines étaient méconnues ou largement sous-estimées, et d’évaluer leurs aires de diffusion géographique respectives durant la période considérée.

Le nombre de place étant limité, merci de confirmer votre présence par courriel à l’adresse électronique suivante : info@cicrp.fr  CICRP 21, rue Guibal 13003 Marseille