Title Image

Rôle des propriétés hydromécaniques dans la dégradation des pierres de construction

Programme : 2020–2023

CICRP : Philippe Bromblet (porteur)

Partenariats : Laboratoire d’Acoustique et de Mécanique (LMA, CNRS, Marseille), Bureau d’études structures Stono (Marseille), CINaM (Marseille)

Les variations des propriétés mécaniques de la pierre en fonction de sa teneur en eau semblent jouer un rôle décisif dans la dégradation du matériau. La recherche vise à étudier le comportement hydromécanique de pierres calcaires régionales soumises à des variations cycliques de leurs teneurs en eau. L’étude consistera à suivre l’évolution de paramètres mécaniques obtenue de manière non destructive (résonance) sur des échantillons, en faisant varier la teneur en eau de ces matériaux. En parallèle, des observations seront réalisées par microtomographie X et en microscopie électronique à balayage (sur plan de fracture) pour mettre en évidence le ou les mécanismes impliqués (microfissuration, dissolution etc.).

En 2020, deux stagiaires (Maxime Descamps, Polytech Marseille, stage M1, et Déborah Gachet, Centrale Marseille, option mécanique/physique, stage de césure de 5 mois) se sont succédés pour mettre en place au CICRP, avec l’aide du LMA, un banc acoustique et définir un protocole d’acquisition fiable.


En 2021, plusieurs problématiques concernant les pierres calcaires seront abordées par suivi acoustique dans le cadre d‘un stage de recherche Master 2 : mécanisme de ramollissement hydrique aux faibles teneurs en eau, mécanisme de fatigue par cycles imbibition/séchage. La technique sera aussi testée pour comprendre le processus de dégradation par les cristallisations salines et pour mieux appréhender la durabilité des traitements de consolidation.