Utilisation de molécules ou produits répulsifs et/ou insecticides adaptées à la conservation des biens culturels

Début du programme : 2012
CICRP : Fabien Fohrer
Partenariat(s) : Grazia Nicosia, conservatrice-restauratrice, bourse Centre National des Arts Plastiques (CNAP), Yohanna Dechezleprêtre, conservatrice-restauratrice

Cette recherche est réalisée avec et à l’initiative de Grazia Nicosia conservateur – restaurateur, allocataire de recherche du CNAP, en collaboration avec l’artiste Ian Fabre.

Cette étude vise à tester l’efficacité répulsive des huiles essentielles utilisées seules ou en mélanges sur quelques espèces d’insectes couramment rencontrées sur ce type de matériaux (Exemples : Anthrenus verbasci, Stegobium paniceum, Gibbium psylloides…).

En parallèle une étude de l’innocuité chimique et physique de ces substances est réalisée sur les matériaux utilisés traditionnellement par l’artiste, comme les insectes, mais aussi les os, plumes, cuirs, poils ainsi que les métaux et les textiles. L’étude de ces répulsifs, leur mode d’action et leur protocole d’emploi, permettront d’améliorer le conditionnement et le stockage de ces oeuvres, en diminuant ainsi les risques d’infestation par ces insectes.

Publication :

Fohrer F., 2011, « Recherche de produits ou molécules de substitution pour la protection des oeuvres patrimoniales », La lettre de l’OCIM, N°138, novembre-décembre : 21-22.


Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *