Title Image

Etude des pigments laqués employés dans la peinture de chevalet

Début du programme : 201­9

CICRP : Fanny Bauchau

Partenariats : Laboratoire scientifique et technique de la BnF, François Perego (chercheur indépendant)

Les pigments laqués furent très largement utilisés dans la peinture de chevalet, notamment pour leur propriété de transparence dans les glacis à l’huile. Ils sont obtenus par fixation d’un colorant organique sur un substrat, généralement inorganique et incolore. Les plus anciens sont synthétisés à partir de colorants naturels issus de matières végétales ou animales.

La caractérisation d’un pigment laqué passe par celle du substrat et du colorant qui le composent. Si l’analyse du substrat peut être effectuée par des techniques dont dispose le CICRP, la technique de choix pour l’identification du colorant est la chromatographie liquide à haute performance (HPLC), non disponible au laboratoire.

Parallèlement à ce travail analytique, une collaboration a été initiée avec François Perego afin d’expérimenter des recettes de fabrication de certains pigments laqués, décrites dans des traités anciens (XVe siècle). Ces pigments pourront être comparés à ceux rencontrés sur les œuvres du Moyen Age et de la Renaissance.

En 2021, les essais d’analyse des colorants, réalisés au laboratoire de la BnF, sur des échantillons de référence seront poursuivis, notamment pour valider la méthode d’extraction la plus efficace. Des échantillons provenant d’œuvres étudiées au CICRP seront ensuite analysés.