Title Image

Watertraces (Water Traces between Mediterranean and Caspian Seas before 1000 AD: From Resource to Storage)

Début du programme : 2018

Associé au programme financé par la Fondation A*Midex

CICRP : Philippe Bromblet, Vincent Mercurio

Partenariats : Centre Camille Julian, Laboratoire Méditerranéen de Préhistoire Europe Afrique (LAMPEA), Centre Européen de Recherche et d’Enseignement de Géosciences de l’Environnement (CEREGE), Centre Jean Bérard, Centre d’Etudes Alexandrines, Université de Mayence, Université de Turin

Ce programme (appel à projets interdisciplinarité de la Fondation A*Midex) étudie les modalités de gestion de l’eau dans le monde méditerranéen antique et vise à montrer comment les sociétés antiques ont développé des techniques/matériaux et des architectures hydrauliques spécifiques pour pérenniser les ressources en eau et leur approvisionnement.

En 2020, l’ensemble des échantillons a été caractérisé et des rapports sont en cours de rédaction (rapports sur l’aqueduc de Galermi et le site de Ségeste terminés, Ostie en cours, Santa Marina rapport préliminaire correspondant au mémoire de Master de Viktor Cudoski). Sarah Boularand recrutée par l’université Aix-Marseille comme ingénieure d’étude en 2019 pour la caractérisation des composants minéraux ou organiques et des propriétés physiques (porosité, hydrophobicité…) des mortiers a vu son contrat prolongé par le CNRS jusqu’au 30 novembre 2020 pour compenser la période de confinement durant laquelle l’accès au laboratoire était très limité. Une base de données a été établie avec une fiche de saisie type avec l’ensemble des participants. Cette base sera hébergée sur la plateforme ArkeoGis. Le programme qui devait se terminer en mars 2021, a pris du retard et a été prolongé d’un an.

L’année 2021 a été consacrée à la rédaction des derniers rapports. Un article a été proposé pour le prochain congrès Historical Mortar Conference (Slovénie). La proposition a été acceptée et l’article est en cours de rédaction (Characterization of the hydraulic mortars from the baths of Porta Marina in Ostia Antica (Italy), Correlation with different construction phases of the building. Mineralogical, chemical and petrographic analyses).

error: Le contenu de cette page est protégée