Title Image

Analyse des traces d’activité des insectes nécrophages – Réalisation d’un Atlas d’identification

Début du programme : 2021
CICRP : Fabien Fohrer
Partenariats : Magali Toriti, Anthraco-entomologie, Docteure en Archéologie, Le Mans Université-Membre associée, Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire (CReAAH) – UMR 6566


L’identification des insectes se réalise dans la plupart des cas à partir de la morphologie externe et interne des adultes. Or, ces derniers ont un t

L’identification des insectes se réalise dans la plupart des cas à partir de la morphologie externe et interne des adultes. Or, ces derniers ont un temps de vie assez court et ne sont présents dans l’environnement que peu de temps et passent souvent inaperçus. Toutefois leurs larves se développent pratiquement tout au long de l’année et les traces d’activité qu’elles occasionnent peuvent permettre une identification jusqu’à l’espèce. Cette identification, à partir des traces d’activité, a été développée avec succès pour les insectes xylophages et a fait l’objet de plusieurs publications (Fohrer and al. 2017 ; Toriti and al. 2018). Un atlas d’identification “Trace of common xylophagous insectes in wood – Atlas of identification-Western Europe” aux éditions Springer a été publié sur ce sujet (août 2021) et permet de discriminer les différentes espèces à partir de leur trace d’activité que sont les galeries, les trous d’émergence et les vermoulures. Cette recherche peut être envisagée pour d’autres groupes d’insectes tels que les insectes nécrophages et permettra de constituer un ouvrage d’identification de référence sur ce sujet.

En 2021, des photographies au MEB ont été réalisées pour les espèces nécrophages suivantes : Anthrenus verbasci et Anthrenus flavipes, Mezium affine, Reesa vespulae, Lasioderma serricorne, Stegobium paniceum, Attagenus smirnovi et Trogoderma versicolor.

error: Le contenu de cette page est protégée