Title Image

Etudes préalables

Les études préalables permettent au maître d’ouvrage de définir les problématiques d’une restauration ou d’une campagne de restauration à venir. Elles ont pour objectif d’aider à la rédaction du cahier des charges. Elles sont de deux natures :

  • l’étude préalable de restauration
  • l’étude préalable scientifique

Toutes deux sont complémentaires, mais peuvent être réalisées indépendamment l’une de l’autre.

L’étude préalable de restauration

Réalisée par un restaurateur, elle permet au maître d’ouvrage de connaître les problématiques de la restauration envisagée, sa faisabilité technique ainsi que les conditions de sa réalisation (matériel, calendrier, budget).

L’étude préalable de restauration peut concerner une œuvre dont la restauration va s’avérer particulièrement complexe, ou peut englober plusieurs œuvres et aider à programmer une campagne de restauration. Elle est fortement recommandée au démarrage d’une campagne conséquente. Ses conclusions permettent au maître d’ouvrage de disposer d’éléments techniques afin de rédiger son cahier des charges et financier pour une aide à la décision ou à la programmation.

L’étude préalable de restauration comprend généralement :

  • des constats d’état
  • des diagnostics
  • des préconisations
  • une évaluation du temps et du coût de la restauration.

L’étude préalable scientifique au CICRP

Réalisée par les ingénieurs et les photographes du CICRP, l’étude préalable scientifique répond à une problématique, le plus souvent d’ordre technique, posée par le maître d’ouvrage. Les problématiques d’études sont définies en concertation avec l’équipe scientifique du CICRP.

Elle a pour objectif d’apporter une connaissance matérielle approfondie de l’œuvre (étude de la stratigraphie, etc.). Les moyens techniques utilisés (imagerie scientifique, analyses physico-chimique) permettent l’identification précise des matériaux (liants, pigments, vernis), la caractérisation de leurs altérations et /ou évolution et une connaissance accrue de l’histoire matérielle de l’oeuvre (modifications, anciennes restaurations). Les éléments qu’elle apporte sur la couche picturale et / ou le support peuvent constituer une aide à la décision pour la restauration.

L’étude préalable scientifique du CICRP est une synthèse des résultats issus :

  • d’un dossier d’imagerie scientifique (face et revers, rasante, U.V., infra-rouge noir et blanc et fausses couleurs, détails, macrophotographie et éventuellement radiographie)
  • d’analyses physico-chimiques (microscopie photonique et électronique, spectrométrie, chromatographie, analyse chimique élémentaire).

 

error: Le contenu de cette page est protégée