Title Image

Evaluation des moyens de lutte contre les remontées capillaires : étude des protocoles et suivi de l’efficacité des traitements innovants dans les structures maçonnées

Début du programme : fin 2020
CICRP : Philippe Bromblet (pilote), Nicolas Bouillon
Partenariat : CRMH Occitanie


Les remontées capillaires constituent l’un des principaux phénomènes d’altération des structures maçonnées. Parmi les nombreuses techniques développées pour traiter ce phénomène (drainage, injection de bouche-pores/hydrofuges), de nouveaux dispositifs font aujourd’hui l’objet d’un intérêt grandissant dans le domaine de la conservation du patrimoine bâti. C’est le cas des dispositifs électrocinétiques utilisant l’effet des ondes électromagnétiques sur les molécules d’eau (électro-osmose passive et active) ou du dispositif Murtronic®, qui visent à empêcher, voire assécher, les remontées capillaires dans les structures maçonnées.


Le CICRP a récemment été sollicité par la CRMH Occitanie pour suivre la mise en place et évaluer l’efficacité des dispositifs électrocinétiques envisagés pour le traitement des remontées capillaires, qui constituent la principale cause de dégradation du retable du couvent des Pénitents Gris d’Aigues-Mortes (Gard).


Il s’agira en 2021 d’effectuer un diagnostic avant traitement par des mesures de la contenance en eau des matériaux des maçonneries à traiter. L’imagerie infrarouge pourra également être utilisée pour cartographier l’étendue des remontées capillaires. Ces mesures seront reconduites en cours et en fin de traitement de façon à évaluer l’efficacité des protocoles. Une étude climatique de l’environnement immédiat des œuvres traitées sera mise en place en amont des traitements électrocinétiques, pour une durée d’un an. Il sera ainsi possible de mettre en relation l’influence de l’hygrométrie ambiante sur l’efficacité de déshumidification des dispositifs mais aussi, à l’inverse, celle des dispositifs sur l’environnement immédiat des œuvres traitées.