Title Image

conservation-restauration Tag

Faut-il se méfier des cataplasmes ? Le LRMH et le CICRP éditent une note d’alerte et un protocole de suivi

Dans le cadre du projet SODIUM, le LRMH (Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques) et le CICRP éditent une note d'alerte et un protocole de suivi concernant les compresses et cataplasmes susceptibles de contenir des agents complexants : .stk-72d11a2 ul li{list-style-image:url('data:image/svg+xml;base64,PHN2ZyBhcmlhLWhpZGRlbj0idHJ1ZSIgZm9jdXNhYmxlPSJmYWxzZSIgZGF0YS1wcmVmaXg9ImZhciIgZGF0YS1pY29uPSJjaXJjbGUiIGNsYXNzPSJzdmctaW5saW5lLS1mYSBmYS1jaXJjbGUgZmEtdy0xNiIgcm9sZT0iaW1nIiB4bWxucz0iaHR0cDovL3d3dy53My5vcmcvMjAwMC9zdmciIHZpZXdCb3g9IjAgMCA1MTIgNTEyIiBzdHlsZT0iZmlsbDogIzAwMCAhaW1wb3J0YW50OyBjb2xvcjogIzAwMCAhaW1wb3J0YW50O3RyYW5zZm9ybTogcm90YXRlKGRlZykgIWltcG9ydGFudDsiPjxwYXRoIGZpbGw9IiMwMDAiIGQ9Ik0yNTYgOEMxMTkgOCA4IDExOSA4IDI1NnMxMTEgMjQ4IDI0OCAyNDggMjQ4LTExMSAyNDgtMjQ4UzM5MyA4IDI1NiA4em0wIDQ0OGMtMTEwLjUgMC0yMDAtODkuNS0yMDAtMjAwUzE0NS41IDU2IDI1NiA1NnMyMDAgODkuNSAyMDAgMjAwLTg5LjUgMjAwLTIwMCAyMDB6IiBzdHJva2U9IiMwMDAiIHN0eWxlPSJmaWxsOiByZ2IoMCwgMCwgMCk7IHN0cm9rZTogcmdiKDAsIDAsIDApOyIvPjwvc3ZnPg==') !important}.stk-72d11a2 li::marker{font-size:0.8em !important}Consulter la note d'alerteConsulter le protocole de

Appareil photo avec mire

Le CICRP en action : Le module 1 de la formation « L’imagerie documentaire et scientifique en conservation-restauration » a eu lieu les 9 et 10 décembre 2021

Ces deux jours de formation, dispensée dans les locaux du CICRP, ont permis aux neuf participants d’appréhender différentes pratiques de prises de vue dans le domaine du visible et dans diverses situations. @media screen and (min-width:768px){.stk-1641ae2{flex:1 1 calc(37.5% - var(--stk-column-gap,0px) * 1 / 2 ) !important}} .stk-0c2d940{align-self:center

Muratore après restauration

Le CICRP en action : La restauration de « Portrait du chanteur d’opéra Lucien Muratore » par Jean Roque, Opéra de Marseille

Le Portrait du chanteur d'opéra Lucien Muratore par Jean Roque, huile sur toile appartenant à la Ville de Marseille et conservée à l’Opéra de Marseille, avait fait l’objet de plusieurs dégradations qui menaçaient sa conservation sur le long terme. La restauration de l’œuvre dans les locaux du CICRP