Title Image

Thermographie infrarouge stimulée appliquée à la conservation des peintures

Début du programme : 2008
CICRP : Jean-Marc Vallet, Nicolas Bouillon, Odile Guillon
Partenariats : Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA), Laboratoire de Recherche des Monuments Historiques (LRMH), Laboratoire IDK de Dresde

En 2008, le CICRP a commencé à développer des travaux visant à l’optimisation de la thermographie infrarouge pour la recherche, la caractérisation de la nature des défauts non visibles affectant les peintures murales et leur support, ainsi que la quantification volumétrique et la détermination de la profondeur d’apparition. Ce travail a été conforté, dans le cadre d’un programme de recherche franco-allemand (2011-2012) et par une bourse de doctorat cofinancée par le CICRP, le LRMH et l’URCA, soutenue en décembre 2016.

Cette technique a démontré son potentiel pour l’étude des peintures murales et plus récemment, en 2018, pour la caractérisation des altérations de la couche picturale des peintures sur bois ainsi que des défauts du support bois.

Ainsi, ont débuté en 2020 des travaux visant à mettre en place un protocole d’acquisition et de traitement des données, basé sur l’étude d’éprouvettes. Ils ont pour but de :

  • déterminer les méthodes les plus appropriées, selon la technique utilisée, de détection de vides se trouvant à différentes profondeurs, pour le système couche picturale-enduit-pierre ;
  • étudier, pour les éprouvettes de peinture sur bois, l’influence de différents paramètres (nature du support bois, composition et épaisseur des couches picturale, présence d’une couche de vernis en surface) sur les résultats d’imagerie thermique.

Par ailleurs, les travaux menés ont conduit à la mise en place et développement du projet « Thermo-Art », avec l’URCA et la SATT (Nord Université de Reims Champagne-Ardenne) en 2018. Ce projet a pour objectif de produire deux prototypes de contrôle non destructif pour une application sur la conservation et la restauration du patrimoine mobilier et immobilier, en utilisant la thermographie infrarouge stimulée dont la conception a été confiée à la SATT et la société INGENIA (Reims).

En 2021, le prototype Thermo-Art a été livré au CICRP au courant du deuxième semestre, pour tests et évaluation de ses potentialités. Les premiers tests ont été effectués sur quelques-unes des éprouvettes de peintures murales ainsi que sur une partie des fresques couvrant les murs intérieurs de la chapelle Notre-Dame-des-Fontaines à La Brigue. Ils ont permis d’obtenir des premiers résultats, en cours d’étude et de noter des petits dysfonctionnements du logiciel du prototype qui seront résolus en 2022.

error: Le contenu de cette page est protégée