Title Image

Diagnostics non destructifs des peintures sur bois

Début du programme : 201­7

CICRP : Nicolas Bouillon

Partenariats : Laboratoire GRESPI-ECATHERM, Université de Reims Champagne-Ardenne (URCA), LabCom CICRP-MAP, François Duboisset (conservateur-restaurateur)

La conservation des peintures sur bois reste aujourd’hui une problématique complexe, notamment pour les œuvres conservées dans les monuments historiques, particulièrement exposées aux facteurs de dégradation environnementaux. Les importantes variations thermohygrométriques que celles-ci peuvent subir, engendrent des changements dimensionnels du support bois qui constituent souvent une cause d’altération supplémentaire de la couche picturale.

Dans ce contexte, les nouvelles techniques de diagnostic non destructif (imagerie multispectrale, techniques interférométriques, caractérisation dimensionnelle 2D/3D, suivi déformationnel), sont de plus en plus utilisées, notamment pour caractériser et suivre l’évolution des altérations.

Dans le cadre de ce programme le CICRP se positionne sur trois axes principaux :

  • Le développement des acquisitions photogrammétriques 3D pour la modélisation des œuvres. Il s’agit notamment de caractériser les évolutions géométriques liées aux altérations des œuvres. Ces travaux permettent également d’évaluer l’application de la plateforme d’annotation sémantique spatialisée en 3D Aïoli développée par le MAP depuis plusieurs années avec la contribution du CICRP (cf. LabCom CICRP-MAP, Aïoli).
  • L’évaluation de l’apport de la thermographie infrarouge stimulée pour la caractérisation des défauts structurels et des altérations du support bois et de la couche picturale (cf. programme Thermo-Art).
  • La caractérisation et le suivi des déformations dimensionnelles des œuvres soumises à des contraintes thermohygrométriques par l’utilisation de capteurs de déformation.

En 2021, les travaux se sont concentrés sur ce dernier point. En collaboration avec François Duboisset, conservateur-restaurateur, le CICRP a acquis des capteurs-enregistreurs de déformation afin de détecter et de caractériser des changements dimensionnels de peintures sur bois soumises à de faibles variations thermohygrométriques. Dans le cadre de la restauration du retable d’Usson, plusieurs capteurs-enregistreurs ont été posés de façon réversible sur le revers et la face de l’œuvre. Les premières données permettent d’observer l’occurrence et la cinétique de déformations lors de variations des conditions climatiques.

error: Le contenu de cette page est protégée